Notes à l'occasion de l'enquête publique au sujet de la contruction de protections.
Grillages verticaux, purge des falaises, grillages plaqués sur et sous les falaises de:
la Tête de Chien,
à la petite afrique (Beaulieu),
falaise surplombant Eze sur mer (Savaric),
falaise des culasses (Eze la Revére)
falaise du Mont de la bataille (La Turbie)

A) Constructions existantes et en cours en aval. Sciement
Les constructions à sécuriser ont été construites alors que l'aléa était connu.
Les Terrasses d'Eze par exemple n'a pas ete inscrit dans le périmétre PPR. (insuffisance du PPR ?)
Des rochers sont tombés a plusieures reprises sur ce lieu.
La construction de villas continue bon train dans la zone en aval des Culasses.
Zone qui a été l'objets d'éboulements entrainant mort d'homme en 1802. (les rochers ont été jusqu'à la mer)

B) Travaux avant enquête.
Les travaux avant enquête se sont fait en urgence alors même que de nombreuses déclarations de catastrophe naturelles font état du risque depuis longtemps.

C) Revégétalisation, Contradictions et pratiques inadmissibles.
Revegétalisation de zones ou seront établi les grillages linéaires, sous les Culasses par exemple. Il semble que l'ONF veut projeter des graines enrobées exogénes à l'environnement ainsi que la plantation d'arbres (essences) et de plantes grimpantes pour cacher les-dits grillages. Pratiques contraires aux recomandations biotope.

La sécurisation (2007 2008), avant l'enquéte, de la zone Tête de chien et Culasses s'est faite en époque de nidification.

D) Introduction d'un rique, responsabilité insoutenable.
Donc la construction de ces protections crée et entraine une prise de responsabilitées illimitées des institutions publiques vis à vis de particuliers
Il est indispensable de limiter ces responsabilitées dans le temps et dans leur étendue.

E) Durée de vie du systéme, galvanisation ?
Il y aura des grillages plaqués. Dans vingt ans ces grillages seront
rouillés et impossible à enlever. Aucune indications sur l'épaisseur de la galvanisation.

F) Coût d'entretien futur ?
Coût d'entretien annuel estimé 177 000 Euro

G) Protection des voies publiques.
"Il n'est pas prévu de prendre en compte les routes nationales et
départementales existantes dans les enjeux à protéger" ?

H) Dérochage et stockage des déblais ?
Dérochages: il n'est pas mentioné ce qu'il adviendra des métres cubes
ainsi dégagés. Une autre décharge sur une autre forêt classée protégée?

I) Efficacté des protections ?
Pas d'indications sur l'éfficacité du systéme
Estce qu'un rocher de plus d'une tonne sera arrété ? Si non la responsabilité du public est elle engagée ?

Il semble qu'il faille réviser les POS et PLU pour permettre:
A) L'achat d'une partie des zones sur lesquelles sera établi les grillages linéaires.
B) La mise en conformité avec les-dit POS et PLU sur les zones
A ce sujet, si cela se fait, rien n'empéchera de rendre constructible certains endroits en aval, hors des périmétres directement concerné par les ouvrages.

Socialiser les coûts, privatiser les bénéfices.
Et pour finir une remarque optimiste du géologue ..Magnitude possible des tremblements de terre locaux 6.5
.....................................................................Pourquoi ne pas dire que l'intensité probable centenale est de VIII
Pas de panique et prions.